Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 12:02

... mais ailleurs !

Vous les retrouverez désormais ici

A très vite !

27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 19:43

Ma lectrice est une parisienne qui a enterré l'été et mis ses... collants.Ça me dépasse mais... rien à faire, je l'aime tout de même ma lectrice du jour !D'abord, elle a un truc graphique tout de même (vous notez entre ses sacs et ses chaussures, elle a tenté), puis elle m'offre sa lecture sans complexe, et enfin je ne rougis pas de ce qu'elle lit.Alors, eh ! lecteur ! Aime-la aussi ma lectrice ; elle donne tout ! et lis Sagan parce qu'elle a contribué dans les années 50 à bouleverser le système "Pauhlan",Après Julliard et Radiguet entre deux guerres et ces jeunes auteurs des années 50 nous ne porterons plus le même regard aux : jeunes auteurs, premiers romans, femmes écrivains, jeunes femmes écrivains, jeunes femmes publiant un premier roman.Bourdieu en avait dessiner les contours dans ses mythologies.

1 jour, 1 voyageur - Elé(Sa)gant !
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 19:26
maus
maus

Mon lecteur du jour survient, sans prévenir, en ce matin gris... alors qu'avec ma petite robe trop blanche, trop courte, trop estivale, trop transparente, je rumine sur ma maquette de 80 pages sur la Grande Guerre qui devrait être prête depuis une semaine.

Ses cheveux grisonnent autour que cette couverture reliée que je reconnais...

Mon lecteur du jour me fait la journée belle; il lit MAUS de Spielgelmann
Rien de mieux à dire... On faut se souvenir !

1 jour, 1 voyageur - Mémoire
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 19:14
permis
permis

Tout est permis !

Ce matin l'hiver est très clément - 26 août, pulls à cols roulés et manteaux...
Panam ruissèle et rêve d'ailleurs !

La preuve ; mon lecteur de ce matin révise la conduite. Chapitre "dépassements difficiles".

Si vous êtes observateur vous voyez le e-book là derrière ce foulard là... mais je n'ai pas pu lui demander ce qu'il avait dans sa liseuse.

à lire

Mister Gonzo !

Hunter S. Thompson Las Vegas Parano

1 jour, 1 voyageur - C'est permis !
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 14:08

Ma lectrice du jour attire mon attention par 1 sac qu'elle a sur les genoux.

Vous savez, de ces sacs complémentaires au sac à main dans lesquelles les femmes transportent chaussures à talons pour le bureau, un pic-nic fait maison pour déjeuner devant facebook ou avec les collègues à la cuisine du bureau...

 

Sauf que celui de ma lectrice du jour constitue au coin de mon oeil comme une tâche colorée qui semble jurer avec le reste de la tenue de la femme qui le tient debout sur ses genoux. Jaune sur un manteau bien automnal en ce mois d août .

 

Une fois les yeux levés je m'avise que ce drôle de sac jaune représente Titi et supporte la lecture de sa propriétaire.On pourrait se dire que Titi est l'ancêtre de Bob l'éponge. Mais ce Titi parisien me dit juste que l'automne est là tôt malgré la nudité des pieds de ma lectrice dans ses escarpins.

titi parisien

 

bl-victoire.jpg

Ce Agatha Christie - pourquoi ne pas conseiller du Agatha Christie qui constitue la base du roman à énigme et comporte si souvent des innovations du genre?! - est un peu particulier...

Un clan affublé de reproductions de costumes de la Comedia del'Arte qui assiste au Bal de la VIctoire et qui comptera en son sein un meurtre passionnel à la drogue. Overdose cachée d'une vedette, comme réflexion déjà sur le star system. Mais également belle façon de découvrir les personnages traditionnels de la comédie italienne.

Une enquête de Hercule Poirot.

 

Je vous le conseille donc. Pourquoi pas !

J'suis snob mais pas tant.

 

à lire

 

Agatha Christie

Le bal de la victoire

19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 13:36

share

 

C'est reparti !

Votre serviteur repart enfin à l'affût de ces lecteurs mirifiques des transports en commun !

 

En ce premier jour du retour de la voi(e)x du fou, ma lectrice est face à moi. Elle s'offre à moi en bichromie, noir et blanc.

Regardez ! Parfait accord, peut-être.

Le voyage reprend.

Avec ce gros volume !

De mon point de vue c'est le début, du sien c'est la fin.

 

Je surviens en face d'elle à la seconde station de la ligne 11. Elle vient donc du début de la ligne. Elle a eu 1minute 30 pour reprendre sa lecture. Déjà, tout l'environnement lui importe peu ; elle ne me jette aucun regard. Je n'existe pas et moi je veux savoir qui elle retient si loin de cette réalité et de mon impatience d'espionne...

 

Figurez-vous que je saurais vous dire si je suis déçue ou pas... au moment de refermer le livre, elle me laisse voir ce qu'elle dévore : Musso !

Ben voilà ! 1 jour 1 voyageur a souvent été cet exercice de haute voltige de dire que la réalité c'est que le lecteur parisien des transports lit tellement souvent Gavalda, Musso, Levy, Pancol... que ce n'est tellement pas ce que j'imagine du bonheur de la lecture.

 

Alors j'accepte cette sentence du retour. Mon lecteur voyageur lit donc Musso.

Je ne vous conseille pas de lire Musso, ou quelques lignes pour vous faire votre idée.

Je vous conseillerais donc plutôt de vous révolter !

 

à lire

 

La révolte des cafards

Zeta Acosta

Tusitala éditions

Zeta Acosta, quitte à trancher, c'est celui qui figure aux côtés de Hunter S. Thomp

disappearance_acosta.jpg

son su

r la célèbre photo qui rappelle la célèbre virée à Las Vegas qui donna "Las Vegas Parano"... Zeta Acosta c'est l'opulent complice du fleuron du Gonzo journalistique. C'est l'avocat ami. C'est le défenseur de la cause chicana. Celui qui se présenta

comme candidat au poste de shérif du Comté de Los Angeles.Celui qui a disparu, juste et définitivement disparu un jour pfiouuuuuuuu qu'est-il devenu... peu importe...

Lisez Acosta parce que c'est du bon, c'est du pur, c'est du lourd.

Achetez Acosta parce que c'est bon les éditeurs indépendants qui prennent des risques, qui font de beaux livres où tout est pesé, voulu.

Votez Acosta parce que vous êtes unique vous aussi.

Merci à Carmela Chergui et Mikaël Demets d'voir les couilles de nous l'offrir !

tusitala-La-re-volte-des-cafards-couv.jpg

6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 21:02

A---un-jour-un-lecteur-20140503_084559.jpgC'est le retour du lecteur du jour !

parce que ce jour j'ai trouvé une combine et qu'il n'y avait pas trop de monde dans la rame.

 

Ma lectrice du jour est seule dans un carré. Elle a ce volume dans les mains. Format A3. Je l'ai vu de suite. Couvert avec un papier cristal vert transparent.

C'est une partition et elle suit la portée avec le doigt.

 

Non je ne sais pas quelle partition elle était en train de déchiffrer... Mahler peut-être ! ce serait amusant car je suis en train de commencer

 

 

Teju COLE Open City

Un nigérien d'origine qui vit à Brooklyn (Salomon Tardman me conseille de le suivre sur Twitter - il est notamment engagé ces jours-ci sur la question des lyséennes kidnappées). Son narrateur écoute Mahler et me l'écrit pendant que je jette des coups de tablette à ma lectrice de partition. 

 

Votre serviteur est heureux d'être de retour.

 


 

11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 11:05
A---un-jour-un-lecteur-0072-copie-1.jpg
Mon lecteur du jour m'a étonnée. Je ne m'attendais pas à ce qu'après un coup d'oeil sur mon livre, (Irène, Nestor et la vérité de Catherine Ysmal chez Quidam), il sorte de sa poche un gros livre de poche.
Dans le premier tiers, était serré un marque-page. Un marque-page reconnaissable entre tous ! avec le dessin chamarré de Lorenzo Mattotti pour l'annuelle "Fête du livre". Je ne voyais dépasser que le haut mais je me souviens de cette année-là... c'est 2002 ! J'ai vérifié, hein, c'est bien ça !
Etonnant, non ?! Un marque-page de 2002 !  A-t-il commencé ce livre en 2002 ? Est-il collectionneur ?
Il s'agit de Philippe Bourdel Epuration sauvage. Un livre que je n'ai pas lu et qui, renseignements pris, évoque les actes violents, exécutions, attentats, tortures commis illégalement et souvent impunément à la Libération.
Je ne saurais vous dire s'il est recommandable.
Alors

308629 10150285725577636 541047635 8072535 8009609 n

à lire

Mattotti ! Ce dessinateur, affichiste, illustrateur notamment pour la presse, a touché à beaucoup de choses ! Même une très belle couverture pour Biza Le désert et sa semance pour les éditions Attila.
Je recommande deux albums. Dans un premier temps, son adaptation de Pinocchio 
Et son album chez Albin Michel rreprenant toutes ses illustrations Pour Vanity
mattotti.jpg

pourvanity

 

 

6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 10:30

A---un-jour-un-lecteur 0068-copie-1

 

C'est le retour de la Voi(e)x du fou !

Après un long temps consacré quasi exclusivement à un autre blog, et la fin "naturelle" du Dell Streak (bâptisé et nommé par tout mon entourage "le Steak"), je reviens aux affinités littéraires à partager.

Désormais, et en attendant novembre, les photos des lecteurs du jour seront moins bonnes. Il faudra m'en excuser.

 

Mon lecteur de jeudi était un grand gars entré dans la rame comme moi à Châtelet. Tant que nous sommes debouts, il parcourt un petit livre à la couverture de fausse peau de serpent marron avec cette attitude buté du lecteur qui vous montre que rien ne le détournera de sa lecture, pas même cette petite dame qui le pousse de la main pour descendre à Luxembourg. Lorsqu'il vient s'asseoir sur le siège à côté de moi à Denfert-Rochereau c'est un autre livre qu'il tient, que l'on voit sur la photo, à la couverture d'un vert craquelé avec ses coins dorés.

 

Il l'ouvre à peine, comme un livre précieux (ou neuf en librairie quand on n'a pas l'intetnion de l'acheter) dont on ne veut pas casser le dos.

Le papier est tantôt rose, tantôt jaune, du recyclé sûrement, et fait un gros bruit lorsque les pages se tournent visiblement péniblement.

Il n'y a pas de titre ou d'autres mentions extérieures, mais si j'en crois l'écriture arabe de l'intérieur, je n'aurais pas su les déchiffrer s'il y en avait eu.

 

Je vous conseille

 

à lire

index.jpg

Les Cobayes / Vakulik chez Attila

Titre en lice de l'avant-dernier Prix Nocturne, et grand gagnant.

Réédité donc par les éditions Attila avec des dessins envoûtants de Jérémy Boulard le Fur et une magnifique maquette de Sylvain Lamy, qui officie habituellement pour les éditions Cambourakis.

4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 19:59

Mes livres de la rentrée de septembre octobre

Moi, Jean gabin - Sapienza ( Attila)

Tous les diamants du ciel - Claro (Actes Sud)

Acharnement - Larnaudie (Actes Sud)

Rue des voleurs - Enard (Actes Sud)

Autour de moi - Candré(Losfeld)

Soap Apocalypse - Pacôme Thiellement (Inculteà

Le cycliste - Barberian (une traduction de Claro)

La blonde et le bunker -

Voyage en Inde - Tavares

 

Indociles-de-Laure-Limongi-Leo-Scheer_reference.jpgPour ce retour, je tenais à aborder un livre !

Indociles

Laure Limongi -

Leo Scheer 2012

 

Un essai intelligent ( et -gible), sensible, bien écrit et parfois sensuel ou malicieux sur quatre exceptionnelles écritures (dont 3 regrettées) : Kathy Acker (éditée avec talent vaillance par Laurence Viallet), Hélène Bessette (portée avec connaissance et pertinence par Julien Dossineault et éditée dans l'excellente collection "LaureLi" anciennement Léo Scheer et prochainement, pour notre bonheur, Inculte, j'avais maladroitement évoqué Hélène Bessette ), B.S. Johnson (édité avec ingéniosité par l'un de ses éditeurs indépendants qui vous donne envie d'aimer, d'acheter, de collectionner des livres papiers beaux : QUIDAM !) et Denis Roche (que je connais moins mais me promets de découvrir et dévorer).

 

Impossible de résister à totu ce que ce livre draine : l'envie de découvrir de lire de creuser, la volonté d'aimer le livre et la littérature, la sensation d'être vivant et d'avoir encore tellement à vivre et lire.

Cet enthousiasme ! Cette gniaque ! Cette claque ! N'ayez pas peur prenez-la !

assise-laure-limongi-pm8.jpg

A chaque parties qui s'ouvre (les 4 donc) on attend avec délice et impatience de découvrir le temps le moment, la circonstance de la rencontre avec l'auteur, son écriture. Et très vite après ce petit délice

souvent très proche de la séduction vient le tourbillon, celui de la passion celui

des références. Chaque rencontre est une tempête d'autres possibles.

A lire d'urgence aussi sur ce livre cette entrée du Clavier Cannibale.

Laure Limongi, mesdames messieurs !

 

 

Pour Vous Servir...

  • : la Voi(e)x du fou
  • la Voi(e)x du fou
  • : "Qui cache son fou, meurt sans voix" Henri Michaux
  • Contact

Autres voies ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

"Je mène la danse des fous/car je suis bien entouré de livres/Point lus, auxquels je n'entends rien"La nef des fous, Brant


Mémoire De Fou