Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 15:43

exposition-jossot.jpgJOSSOT

Premiers jours de l’exposition JOSSOT à la bibliothèque Forney !

Jossot est un dessinateur, caricaturiste (1866-1951). On le connait plutôt pour ses caricatures que pour ses dessins et peintures.

 

En fait, le « discours d’exposition » relate instructivement les débuts vers 1890 dans diverses publications.

La première salle nous donne à voir des œuvres encore maladroites, nous dit-on. Des rinceaux ou apparenté un peu partout. Des peintures des toiles comme Le garde suisse  ou encore  Le Harpiste, en couleur, encadrés.

On apprend qu'il fut repéré par La Plume à son Salon des Cent, salon d’auteurs dissidents. D’insolents, ses dessins passent assez vite à acerbes.

Dans la plupart de ses dessins apparaissent ensemble un juge, un clerc et un militaire ! jossot-breveon433-174x200.jpg

         En 1901, nait la revue L’assiette au Beurre, où il va commettre des séries franchement affirmées.

Puis on découvre ainsi un dessinateur anarchiste et libertaire non militant (se moquant par ailleurs des militants anarchistes), individualiste assumé. 

           Pour ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas l’Assiette au Beurre, c’est un journal anarchiste, né en 1901 et mort 15 ans plus tard après en gros 600 numéros ! Avec des illustrateurs déjà ou devenus illustres comme Steinlein, Vallotton ou Benjamin Rabier (et d’autres plus oubliés comme Florès) avec des pleines pages magnifiques ! Des numéros sur des thèmes, comme Asiles et fous, signés tout de même Aristide Delannoy ! ou « Fonctionnaires » etc…  Vous pouvez vous régaler . jossot-circulez_p1_q20.jpg

          Là carrement une bonne critique de la société, et parfois des "Refroidis", des vanités acerbes...

A la fin de cette salle, dans une vitrine un beau texte où Jossot dit qu'il se met sciemment volontairement en retrait d'un monde qu'il trouve laid vain...


          Dans l’avant-dernière salle, on apprend sa « fuite » vers l’Orient et sa période islamique. Qui s’arrête bien vite avec son retour à Paris, dans la misère, pour soigner sa femme.

Les dessins... disons œuvres picturales présentées pour illustrer cette période, semblent plus « consensuelles ». On pense aux carnets de voyage des dessinateurs de bandes dessinées.

            La dernière salle est consacrée aux œuvres plus « publicitaires ». Paradoxal pour un anarchiste, vous me direz… et les productions connexes, comme un jeu de cartes… et un hommage par des illustrateurs caricaturistes actuels, de Charly Hebdo, l’hebdo satyrique.


            L’expostion est  donc jusqu'en juin dans le magique Hôtel de Sens (rue du figuier à Paris, métro pont marie, c’est facile eh !). La bibliothèque Forney spécialisée arts et techniques.

Il y a évidemment un catalogue d’exposition, assez cher.

 

MAIS VOIR AUSSI

En janvier, l’excellente maison d’édition de bijoux, Finitude (ben si eh ! rien que Martinet… ) à publié

Jossot-Foetus-Finitude.jpg

 

En lecture

Le Dernier Stade de la soif, de Frederick Exley – éd. Monsieur Toussaint Louverture

L'apprentie du philosophe, James Morrow (édition Diable Vauvert)

Derrière l'armoire, la Hache - éditions Cambourakis, traduction Aude Pasquier



Partager cet article

Repost 0

commentaires

henri viltard 01/02/2013 16:12


Le 15 mars 2013, naissance du petit frère du Foetus récalcitrant, nommé Sauvages blancs !


toujours chez Finitude !





On peut déjà lire ici des extraits de ce recueil de pamphlets..


Faites lui bon accueil !


HV

le fou 22/10/2011 12:50


Le fou est ravi que sa visite de l'exposition - édifiante, belle, instructive et compète - de Jossot soit pris en compte et en profite pour corriger quelques détails...
Le fou, qui s'est procuré quelques produits dérivés qu'il a dispersé auprès de ses proches, est en attente impatiente des critiques plus ciblées liées à cet avis
http://gustave.jossot.free.fr/expo_revue_presse.html

Merci pour cette exposition que j'ai ... adorée !


Pour Vous Servir...

  • : la Voi(e)x du fou
  • la Voi(e)x du fou
  • : "Qui cache son fou, meurt sans voix" Henri Michaux
  • Contact

Autres voies ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

"Je mène la danse des fous/car je suis bien entouré de livres/Point lus, auxquels je n'entends rien"La nef des fous, Brant


Mémoire De Fou